Bonne retraite Linda

Et oui, je pars pour une deuxième fois à la retraite ! Je pars l’esprit en paix, avec l’espoir d’avoir fait tout ce qui était possible pour remettre Parsem sur les rails. Avec l’espoir, parce que l’on ne peut être certain de rien, mais avec la certitude que tout est en place pour réaliser sa mission et ses objectifs.

Mon retour

Lorsque les membres du C.A. de Parsem ont fait appel à moi après le départ de Mélanie, c’est sans hésiter que j’ai accepté de revenir.

Sans hésiter, car je ne voulais pas voir mourir Parsem. Je ne voulais pas voir mourir un organisme qui a fait tant de bien aux familles. Je ne voulais pas voir mourir un organisme qui a fait de moi une meilleure personne. Je ne voulais pas voir disparaître les projets, les formations, les outils et l’Approche personnalisée développée par Parsem.

Ma participation, mon évolution, mes émotions

Lorsque je suis arrivée chez Parsem, en 2012, il s’agissait d’un projet de la Table des partenaires en petite enfance de Saint-Hubert. Je ne connaissais rien de la théorie du lien d’attachement, ni du travail social. J’avais une formation collégiale en Art et technologie des médias et un certificat en économie. Imaginez !

Mon premier mandat a été de collaborer à la rédaction du Manifeste sur le lien d’attachement et les habilités parentales. Parallèlement, j’ai participé à plusieurs formations sur le sujet. J’ai pleuré ma vie lors de ces formations, parce que je découvrais que mes filles n’avaient pu bénéficier de mes connaissances lorsqu’elles étaient enfants.

Par la suite, j’ai participé, en co-construction, à la rédaction de la Trousse de Voyage au cœur de l’attachement. Il nous a fallu quatre ans pour en arriver à la production finale de cette trousse ; quatre ans d’échanges, de lectures, de relectures, de modifications, de corrections, d’écriture, de réécriture, de discussions et de formations. Quatre ans durant lesquelles j’ai fait le plus beau voyage au cœur de moi, au cœur de ce que j’étais au plus profond de mon être. Quatre ans qui m’ont permis d’écrire à mes filles. D’écrire à mes filles pour m’excuser, m’excuser de ne pas avoir eu toutes ces connaissances lorsqu’elles étaient toutes petites.

Parallèlement, j’ai vu naître l’Approche personnalisée. Une approche basée sur la relation et le lien d’attachement. Une approche qui m’a permis de grandir dans mes relations avec les autres ! Une approche qui donne des résultats concrets et qui m’a permis de modifier mes façons d’entrer en relation avec mes filles, avec mon amoureux, avec mes amiEs… Et qui m’a permis aussi de faire le ménage dans ma vie !

J’ai vu également se concrétiser d’autres formations comme Langagibou et Communication poupons 6 à 24 mois, fondées sur la même approche, l’Approche personnalisée.

J’ai collaboré à l’élaboration et à la conception de plusieurs outils d’impact comme l’affiche Séparation / Retrouvailles, la Marelle attachement, le P’tit Guide attachement, les fiches de lecture…

À mon retour, j’ai pu prendre connaissance du nouveau programme de prévention des petites et des grandes violences, le Programme Pinpignon. Programme qui a été cédé à Parsem après la malheureuse dissolution de l’Initiative 1, 2, 3 Go ! Longueuil.

J’ai collaboré à l’élaboration des capsules portant sur la lecture partagée enrichie et à l’élaboration des ateliers destinés aux parents. D’ailleurs, lorsque mes filles étaient toutes petites, j’aurais bien aimé pouvoir participer à de tels ateliers pour m’aider à mieux comprendre leurs comportements. Je sais maintenant que ces comportements étaient des comportements attachement, qu’ils étaient normaux et que par ces comportements, Gabrielle et Viviane exprimaient simplement leurs besoins !

Merci à toutes ces femmes qui m’ont accompagnée !

Avec tous ces apprentissages, je suis maintenant convaincue d’être devenue une meilleure personne, une meilleure femme, une meilleure amie, une meilleure mère et, à plus long terme, une meilleure grand-mère !

Merci Parsem pour tout ce que tu m’as donné ! Merci à toutes ces femmes d’exception, humaines, merveilleuses, généreuses et surtout, avec une extraordinaire intelligence émotionnelle, qui m’avez accompagnée tout au long de ce cheminement !

Je retourne à ma retraite l’esprit tranquille et l’âme en paix. Évidemment, vous vous en doutez, je resterai bénévole !

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je ne pouvais trouver meilleur emploi que celle de directrice de Parsem pour terminer ma carrière !

Merci et surtout, longue vie à Parsem !!!

Linda Bossé, auteure de cet article et ex-directrice de Parsem.

L’équipe de Parsem te souhaite une excellente retraite à la hauteur de ton dévouement pour notre organisme !

Ecrire un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.