Chaque jour, ce sont 20 nouveaux enfants de 5 ans ou moins qui sont pris en charge par la protection de la jeunesse pour maltraitance et négligence. Les enfants victimes de violence en subissent des conséquences à long terme.

De plus, l’Enquête québécoise sur le développement à la maternelle de 2017 a constaté que comparativement à 2012, plus d’enfants (de 9,5 à 10,6 %) sont considérés comme étant vulnérables sur le plan de la santé physique et du bien-être.

La prévention des abus vise aussi les petites violences qui minent la sécurité relationnelle des enfants, nécessaire à leur bon développement. Cette sécurité est un facteur de protection pour leur santé physique et psychologique. Nous sommes convaincus que mieux les enfants seront outillés dans l’exploration de leurs émotions, de leurs sensations et de leur espace personnel, mieux ils seront en mesure de s’affirmer en situation d’abus.

Nous souhaitons donc parsemer de la confiance chez les tout-petits afin qu’ils apprennent à connaître leurs limites et à s’exprimer. Les 14 ateliers du programme Pinpignon, de même que la formation et le cartable qui l’accompagnent, ont été conçus par des experts précisément pour aborder cet enjeu.

Notre offre

Nos formations

Nos produits